REGARDS - Documentaires & reportages


Regards, les films

Documentaires & courts métrages

Pour sa 33ème édition, la section Regards (documentaires ou fictions courtes) poursuit sa longue collaboration avec les bibliothèques de Lyon, l’Instituto Cervantes, et s’invite à la MJC – LA Balise 46, au DZ Café de Villeurbanne, à la Maison Metagram à Lyon, à l’Université Lyon 3, ainsi qu’au Centre Social et Culturel de Hauteville-Lompnès et propose des documentaires aussi récents que palpitants.

Tous les films sont présentés en vostf


Entrée libre


ALMA & ESPERANZA



Mexique – Pays Bas / 2012 / 16’ / vo / de Itandahui Jensen
Lista Calista Production / Vicente Bautista
L’histoire d’une grand-mère, Esperanza, qui vit dans un petit village, dans une contrée lointaine du Mexique et de sa petite fille Alma qui vit, elle, dans une grande ville d’un grand pays développé. A la mort de sa mère, Alma est confiée à sa grand-mère. Elle voit sa vie chamboulée par tout ce qui les sépare : la langue, la culture, le mode de vie. En silence, sans paroles, grand-mère et petite-fille vont s’apprivoiser.

[Vendredi 31 mars à 20h30 au Centre Culturel et Social de Hauteville-Lompnès]


ÁNGEL



France-Espagne, 2016, documentaire animé, 52’, vostf
Réalisation : Stéphane Fernandez
Production : Le-Lokal
À 86 ans, Ángel part sur les routes de son passé mouvementé entre France et Espagne. En compagnie de Domingo, il revisite les moments importants de sa vie au long d’un road-movie rempli d’émotions, de rencontres et de souvenirs. De Barcelone, où sa mère est morte sous ses yeux en 1937 dans un bombardement, à Toulouse, où il vit aujourd’hui. Entre temps, Ángel a découvert l’exil à 10 ans, sur les routes catalanes et dans les camps de concentration que les Français avaient érigés pour accueillir un peuple en déroute…

[Mardi 7 mars à 18h30 à l’Amphithéâtre Malraux – Université Lyon 3 -  Manufacture des Tabacs]
[Samedi 25 mars à 15h à la Bibliothèque du 4ème arrondissement – Croix Rousse]



BONGA, AU NOM DE LA LIBERTE



Angola, 2000, documentaire, 52’, vostf
Réalisation : Dom Pedro
Production : 5ème planète
La musique de Bonga, ce qu'on a appelé la "world music" dans les années 1980, vient des rythmes angolais. Connu surtout à partir de 1972, après un grand concert en Hollande et un enregistrement en duo avec le guitariste-compositeur brésilien Tiao, Bonga n'a pourtant pas toujours été chanteur. Dans ce documentaire, il parle de sa jeunesse, de son disque Raizes qui réunit la musique traditionnelle du triangle Guinée-Angola-Bahia, de la période de sa vie où il était athlète au Portugal, de son soutien aux luttes pour l'indépendance et de sa solidarité pour les enfants de l'Angola.
Des séquences musicales (concerts et enregistrements) enrichissent ce portrait filmé à Paris.

[Jeudi 16 mars à 20h30 au DZ Café]


CUBA, ROUGES ANNÉES



Cuba, 2017, documentaire, 80’, vostf
Réalisation : Renaud Schaack
Production : Supermouche
Entre 1963 et 1970, Cuba est l’une des capitales de la Révolution. Elle s’est fâchée avec Moscou. Elle appuie les guérillas latino-américaines. Elle essaie d’imaginer un socialisme autonome, ni soviétique, ni chinois, dont Che Guevara et Fidel Castro seraient les étendards. Une effervescence politique, sociale et culturelle s’empare alors de l’île pour se propager hors de ses frontières. A l’aide d’archives inédites et du témoignage des protagonistes de l’époque, Cuba, rouges années revisite une hérésie communiste qui s’éteindra avec la disparition du Che et les conséquences du Printemps de Prague.

[Mercredi 8 mars à 19h30 à la Bibliothèque du 4ème arrondissement]


HERENCIA



France – Espagne, 2014, documentaire, 52’, vostf
Réalisation : Jean-Pascal Fontorbes et Anne-Marie Granié
Production : Le-Lokal
Au sein de la famille Pradal on a toujours mêlé l’engagement, la poésie, la peinture, et la musique. L’arrière grand-père, Don Antonio Rodriguez Espinosa, a été l’instituteur de Federico García Lorca. Le grand-père Gabriel, député républicain a défendu la ville d’Almería face à l’armée franquiste. Le père, Carlos, artiste peintre, ancien réfugié de la guerre d’Espagne, a séjourné dans le camp d’Argelès. Aujourd’hui, Vicente, compositeur et musicien, poursuit avec ses enfants Paloma (chanteuse) et Rafael (pianiste) les rêves du romantisme rebelle de Don Quichotte et du duende de Federico García Lorca, coeur de l’identité et de la singularité de toute cette famille.

[Samedi 18 mars à 15h à la Bibliothèque du 7ème arrondissement]


KATY GUERREIRO ENTRE LES MAINS DU FADO



France, 2004, documentaire, 53’, vostf
Réalisation : Jean-Marie David
Production : Casadei et Mezzo
L’apparition de Katia Guerreiro dans le monde du fado a apporté un souffle de fraîcheur à cet univers qui était resté longtemps figé. Lumineuse et habitée, sa générosité palpable et sa double vie de chanteuse et de médecin urgentiste lui donne l’expérience des souffrances et des joies humaines dans toutes les couches de la société. A la fois portrait intimiste d’une chanteuse, film historique sur le phénomène fado et film musical (extraits de concerts), ce documentaire tourné à Lisbonne, aux Açores et à Paris, permet aux fans de fado comme au grand public de vivre de l’intérieur ce chant symbole de la ville de Lisbonne.

[Vendredi 24 mars à 19h au DZ Café]


EL PARCHÉ



Colombie, 2015, documentaire, 38’, vostf
Réalisation : Alberto Ploquin
Production : El carrete
Alberto Ploquin est un jeune réalisateur français d’origine chilienne. En 2014 il décide de partir à la recherche de ses racines et son voyage le mènera du Chili à la Colombie en passant par le Brésil, la Bolivie, l’Argentine et l’Uruguay. Lors du second voyage en Colombie, il décide de s’installer à Bogota dans le quartier egipto. Là, il noue des relations avec des musiciens de rue qui gravitent autour d’un restaurant… Un film joyeux et plein d’espoir, qui fait la part belle à la musique et à la liberté.

[Samedi 25 mars, mercredi 29 mars, vendredi 31 mars & mercredi 05 avril à 15h au Centre Social et Culturel de Hauteville-Lompnès]


¿ QUÉ PASA COLOMBIA ?



France, 2013, webdocumentaire, 33’, vostf
Réalisation : Olivier Hoffschir et Thomas Petitberghien
Webdocumentaire avec le soutien de Upian, Nikon, Semantis
Avec : Puerto Candelaria, DJ Fresh, Sidestepper, Choc Quib Town, Cero39
De Bogotá à Medellín en passant par Cali, ce film, né du coup de coeur de deux passionnés de musique, part à la rencontre des acteurs d’une scène musicale en pleine métamorphose. Au fil des investigations, les réalisateurs découvrent un pays aux sons folkloriques très différents, issus d’un brassage ethnique sans précédent en Amérique du Sud. Un mélange de genres incroyable, où les sons traditionnels se combinent sans limite avec des sonorités plus occidentales, où la salsa peut rencontrer le rap et la cumbia flirter avec des sons électroniques.

[Samedi 18 mars à 19h au DZ Café]
[Jeudi 30 mars à 20h30 à l’Away Hostel + en présence du co-réalisateur Olivier Hoffschir]
[Samedi 25 mars, mercredi 29 mars, vendredi 31 mars & mercredi 05 avril à 15h au Centre Social et Culturel de Hauteville-Lompnès]



REGARDS, LES LIEUX

Away Hostel and Coffee Shop
21 rue Alsace Lorraine – 69001 Lyon
Tél. 04 78 98 53 20

Bibliothèque du 4ème – Croix Rousse

2 bis rue de Cuire – 69004 Lyon
Anne Réty et Frédéric Gayral / 04 72 10 65 41
Horaires d'ouverture : mardi, jeudi, vendredi : 13h-19h / mercredi : 10h-12h et 13h-19h / samedi : 10h-18h

Bibliothèque du 7ème – Jean Macé
2 rue Domer – 69007 Lyon
Valérie Franco / 04 78 96 48 30
Horaires d'ouverture : mardi, jeudi, vendredi : 13h-19h / mercredi : 10h-13h et 14h-19h / samedi : 10h-18h

Centre social et culturel
1 place du Docteur Le Tacon – 01110 Hauteville-Lompnès
Marilou Terrien : 04 74 35 32 24

DZ Café
229 cours Emile Zola – 69100 Villeurbanne
Philippe Vieira : 04 72 41 75 19

Instituto Cervantes
58 montée de Choulans – 69005 Lyon
Nadia Mansouri / 04 78 38 72 41

Maison Metagram
8 rue de Fleurieu – 69002 Lyon
Benoît Laplanche-Servigne : 04 78 79 04 13

MJC de Villeurbanne – LA Balise 46
46 cours du Dr Jean Damidot – 69100 Villeurbanne
Hülya Yuksel : 04 78 84 84 83

Université Lyon 3
6 cours Albert Thomas – 69008 Lyon
Inès Ben Abbes : 04 78 78 70 30


EL AZOTE NOROCCIDENTE



Colombie, 2014, documentaire, 32’, vostf
Réalisation : Muto MT
Production : Muto MT
A Medellín, la pratique du "gravity bike" varie selon la zone où elle est réalisée. Au nord-ouest (noroccidente) de la ville, la communauté de plus de 100 jeunes sportifs a totalement adapté cette pratique à ses goûts et possibilités. Ce documentaire en est une approche très personnelle. El Azote, que l’on peut traduire comme « le Fouet », est tout à la fois un mot, un adjectif, une expression, une sensation : c’est aller très vite, se dépasser, décrocher et s’écorcher… Ce sont surtout des vélos sur une pente, qui font la course avec la mort.

[Jeudi 9 mars à 20h à la Maison Metagram]
[Jeudi 30 mars à 20h30 à l’Away Hostel and Coffee Shop]
[Samedi 25 mars, mercredi 29 mars, vendredi 31 mars & mercredi 5 avril à 15h au Centre Social et Culturel – Hauteville-Lompnès]



DE BRIQUE ET DE TÔLES



France-Brésil, 2016, documentaire, 55’, vostf
Réalisation : Elsa Deshors
Production : Airelles
« Les gens démunis ont inventé leur façon de vivre en squattant des zones vides ». C’est ainsi que Martins, soixante-dix ans, parle des favelas. Venu de la province du Nordeste jusqu’à la ville de Rio de Janeiro à l’âge de vingt ans, il est resté vivre à la Rocinha, la plus grande favela de Rio. Il raconte les luttes des habitants, d’hier et d’aujourd’hui, pour conserver leur maison de bric et de broc. La mémoire collective se révèle dans le paysage urbain, cicatrices de bétons, bouche ouverte vomissant les égouts… Marcia, quant à elle, invente à plusieurs, une nouvelle façon d’habiter : un chantier d’auto-construction qui réunit soixante-dix familles. Entre amour et désespoir, le film plonge au cœur des favelas, quartiers hors de la ville, mais pas hors du monde.

[Samedi 25 mars à 16h30 à la Bibliothèque du 4ème arrondissement]


ESCUELA DE FLAMENCOS - FUNDACIÓN CRISTINA HEEREN



Espagne, 2016, documentaire, 1h05, vostf
Réalisation : Javier Vila
Production : Anea Producciones SLU
Rocío Márquez a atteint la liberté qu’elle cherchait. La vie de Jeromo Segura a changé. La jeune coréenne Na Em a trouvé son destin. Aniela Mikucka, venue de Pologne sait désormais que tout est possible. Des jeunes du monde entier arrivent à Séville avec le même rêve : devenir des flamencos. Depuis ses débuts, il y a vingt ans, la Fundación Cristina Heeren a développé une formation professionnalisante unique dans le monde du flamenco. Elle a formé toute une génération d’artistes et de professionnels à travers le monde, renforçant les liens de transmission entre maestros et élèves, entre passé et avenir. La Fundación Cristina Heeren est ainsi devenue une référence internationale pour les chanteurs, danseurs, guitaristes… pour tous les flamencos del mundo !

[Vendredi 17 mars à 19h au DZ Café]
[Mardi 21 mars à 18h30 à l’Instituto Cervantes]



JE SERAI DES MILLIONS - EVO MORALES, LA PROMESSE DU CHANGEMENT



France-Bolivie, 2016, documentaire, 52’, vostf
Réalisation & production : Amanda Chaparro et Pauline A. Domínguez
En 2016, la gauche radicale d’Evo Morales, le premier président indigène de Bolivie, fête ses 10 ans de pouvoir. Depuis 2006, le pays est engagé dans l’un des processus de changement les plus ambitieux du continent. Vu d’Europe, la Bolivie fait figure de laboratoire des gauches latino-américaines où l’on expérimente un autre modèle de société basé sur l’émancipation des peuples autochtones et le respect de la Terre Mère. Evo Morales semble accomplir la prophétie de Tupac Katari – leader du soulèvement indigène de 1781 : « Je reviendrai et je serai des millions ».

[Samedi 18 mars à 16h30 à la Bibliothèque du 7ème arrondissement + Projection en présence de la réalisatrice Amanda Chaparro]
[Mardi 28 mars à 18h30 à la MJC Villeurbanne – LA Balise 46]



MËJK




Mexique – France / 2014 / 48’ / vostf / de Carlos Pérez Rojas
Mecapal
Le nouvel instituteur arrive au village de Tamazulapam Mixe dans la région de Oaxaca au Mexique. On le suit donc dans sa prise de fonction, son installation et sa découverte du village et des traditions. Là, dans cet endroit éloigné de tout, il va enseigner mais aussi apprendre beaucoup. Il va notamment découvrir la façon de vivre des habitants, participer aux fêtes du village, et finalement s’intégrer !

[Vendredi 31 mars à 20h30 au Centre Social et Culturel de Hauteville-Lompnès]


POISON CONTRE POISON



France, 2016, documentaire, 52’, vostf
Réalisation & production : Marc Bouchage
Poison contre poison est un documentaire d'enquête sur les conséquences des épandages aériens de puissants herbicides sur les champs de coca pour lutter contre la production de drogue. Depuis plus de 20 ans, avec le soutien militaire et financier des Etats-Unis, la Colombie épand de puissants herbicides sur les champs de coca situés sur son territoire et jusqu’à la frontière avec l’Équateur. C’est le seul Etat producteur de drogue au monde à pratiquer des fumigations sur ces cultures illicites pour tenter de les éradiquer, mais à quel prix et pour quels résultats ?

[Samedi 8 avril à 14h30 au Centre Social et Culturel de Hauteville-Lompnès]


LA RÉSISTANCES DES MÉTAUX



Chili, 2016, documentaire, 1h05, vostf
Réalisation : Roberto Riveros Jiménez et Francisca Durán
Production : Esquina Sur Producciones
Chili 1973. Plus de mille deux cents prisonniers politiques sont transférés à Chacabuco, ancien site d’extraction du salpêtre transformé en camp de concentration après le coup d’Etat. Isolés, sans lien avec l’extérieur, face à l’imminence de la folie et de la mort, ils devront trouver le moyen de survivre à la réclusion, à leurs ravisseurs et au désert le plus aride du monde.

[Jeudi 30 mars à 18h30 à l’Instituto Cervantes + en présence de Pedro Tapia, ancien prisonnier politique du camp de Chacabuco]




Haut de page